CoRP

Blog du Collectif pour le Respect de la Personne,              un collectif pour l'abolition de la maternité de substitution (GPA)

Utilisation erronée de la Bible en ce qui concerne la GPA

Je reprends deux phrases du rapport préliminaire de 2012 (en matière de filiation et de maternité de substitution) de la Conférence de la Haye « Le concept de maternité de substitution n’est pas nouveau ; les conventions de procréation pour autrui remontent même à l’époque de la Bible […] », et la note qui s’y rattache « Rachel, qui est stérile, donne sa servante à Jacob comme concubine afin qu’elle engendre un enfant qui sera considéré socialement comme l’enfant de Rachel et de Jacob ».

 Ce dont on fait ici argument en faveur de la GPA –  la présence de mères porteuses dans la Bible – est tout à fait inexact lorsqu’on se réfère au texte biblique lui-même.

Les citations de la Genèse que j’ai rassemblées ci-dessous montrent que jamais les servantes données par des femmes stériles à leur mari  pour avoir des enfants, jamais ces femmes-servantes n’ont été considérées comme des mères porteuses :

– elles restent chaque fois nommées comme mères des enfants qu’elles ont portés et dont elles ont accouché ;

– elles ne sont jamais séparées de leurs enfants par leurs maîtres ;

– dans la généalogie des enfants, jamais le lien de filiation avec leur mère-servante n’est supprimé.

Ces situations qui pourraient mener à l’effacement de la filiation maternelle ne vont précisément pas y conduire. Le couple de maître (le couple commanditaire, dirait-on aujourd’hui) ne prend pas les enfants à leurs mères servantes alors même que le maître en est le père.

Genèse 16,15 : Agar [servante de Sarah] enfanta un fils à Abram ; et Abram donna le nom d’Ismaël au fils qu’Agar lui enfanta.

Genèse 25,12 : Voici la postérité d’Ismaël, fils d’Abraham, qu’Agar, l’Egyptienne, servante de Sara, avait enfanté à Abraham. 

Genèse 33, 2 : Il [Jacob] plaça en tête les servantes avec leurs enfants… 

Genèse 33, 6  : Les servantes s’approchèrent, elles et leurs enfants…

Genèse 35, 25
: Fils de Bilha, servante de Rachel : Dan et Nephthali

Genèse 35, 26 : Fils de Zilpa, servante de Léa : Gad et Aser. Ce sont là les fils de Jacob, qui lui naquirent à Paddan-Aram.

Les violences ne manquent pas dans les récits bibliques. Mais aucune des quatre femmes, libres ou servantes, qui ont mis au monde les douze fils de Jacob-Israël, n’a été effacée du texte, toutes y sont inscrites en tant que mères.

Il n’y a pas de porteuse dans la Bible.

Marie Balmary

Advertisements

4 commentaires sur “Utilisation erronée de la Bible en ce qui concerne la GPA

  1. Catherine Albertini
    20 juin 2016

    Bonjour,

    Il est complètement dément de s’en remettre à la Bible en la matière….
    Qui a écrit les écritures, ce n’est tout de même pas Dieu ou me trompé-je ?
    A ce compte-là autant remettre en cause les droits des femmes et des homosexuels !

    Bien à vous,

    Catherine

  2. Catherine Albertini
    21 juin 2016
  3. Denis Leprince
    21 juin 2016

    Merci madame de votre mise au point.

  4. Pingback: La Bible et les mères porteuses « Argumentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 605 autres abonnés

Collectif pour le Respect de la Personne

%d blogueurs aiment cette page :