http://www.huffingtonpost.fr/marieanne-frisonroche/gestation-pour-autrui-zone-interdite_b_12286330.html?utm_hp_ref=france

 

La face cachée de la GPA: sous les sourires, la misère des femmes, les cessions d’enfants et les honoraires des intermédiaires

Dimanche 2 octobre, le magazine de M6 Zone Interdite prend pour sujet la GPA (Gestation Pour Autrui).

Par une plongée dans cette pratique, image après image, le documentaire donne à voir ce qu’est cette pratique que l’on veut faire passer pour médicale, mais qui se différencie de la PMA (Procréation Médicalement Assistée) en ce qu’elle est une pratique commerciale. A la surface, les images sont celles du bonheur des couples accueillant les bébés venant de loin. Puis, comme on soulève une couverture, apparaît la misère des femmes. Elles demandent à être choisies comme « incubateurs ».

La violence est dans le rapprochement des images, entre la douceur de ces foyers tous différents mais proches dans leurs joies partagées autour du berceau où le nouveau-né dort, et la dureté des femmes qui choisissent d’engendrer pour ne pas mourir et garder en vie les autres enfants. Pourquoi jusqu’ici ces images avaient été peu rapprochées? Parce que l’industrie de la fabrication des humains -agences, médecins et avocats- utilise les premières images pour masquer les secondes. Mais Zone Interdite a rapproché les deux.

La suite sur le Huffington Post: http://www.huffingtonpost.fr/marieanne-frisonroche/gestation-pour-autrui-zone-interdite_b_12286330.html?utm_hp_ref=france