CoRP

Blog du Collectif pour le Respect de la Personne,              un collectif pour l'abolition de la maternité de substitution (GPA)

Pourquoi l’argent public sert-il le lobby de la GPA ?

France 2 a diffusé quatre fois en vingt et un mois un film documentaire de propagande pour la GPA (entre octobre 2014 et juillet 2016, « Deux hommes et un couffin »). La chaîne n’a fournit aucun commentaire ou information permettant d’informer le public sur la réalité de cette pratique sociale aux Etats-Unis.

Cela aurait été l’occasion d’apprendre*, par exemple, que dans ce pays les femmes bénéficiaires de minima sociaux sont exclues, par les agences, des sélections pour être mères porteuses. On considère qu’elles sont trop pauvres pour leur faire confiance.

On aurait pu apprendre aussi que les agences mettent en concurrence les candidates, pour faire baisser les prix : le client est roi, et ceux qui paient, ce sont les commanditaires.

La mère porteuse présentée dans ce film passe dix semaines alitée – on l’apprend au détour d’une phrase, sans en savoir plus ni sur elle, ni sur ses deux enfants en bas âge, dont elle est censée s’occuper, en tant que mère au foyer, dont le mari a deux emplois pour faire vivre (très modestement) sa famille. La diffusion de ce film aurait dû permettre d’informer le public français sur le degré d’éducation à la santé de la population américaine, et surtout sur le manque d’information des mères porteuses sur les risques encourus dans une grossesse obtenue d’insémination artificielle.

Pour mieux comprendre pourquoi la mère porteuse souhaite le redevenir, la chaîne publique aurait pu informer, dans un souci d’objectivité, qu’à partir de la deuxième grossesse, le paiement de la mère porteuse augmente. En effet, la femme qui a déjà rendu le(s) enfant(s) mis au monde lors d’une première expérience de mère porteuse est désormais considérée comme expérimentée et fiable.

Rien de tout cela, cependant. Par ailleurs, France 2 n’a jamais diffusé d’émission ou de reportage montrant les multiples facettes de la gestation pour autrui, permettant de contextualiser les motivations et les expériences des femmes agissant comme mère porteuses, de s’informer sur la rédaction des contrats et sur l’eugénisme qu’ils encouragent.

Aujourd’hui, France 2 poursuit son engagement militant. Contrairement aux missions d’un média de service public, la chaîne souhaite réaliser une émission « positive » sur cette pratique. Contrairement aux obligations consistant à montrer la pluralité des opinions, la chaîne ne veut pas de contradiction dans son émission.

La gestation pour autrui est interdite en France par le Code civil, et réprimée pénalement quand elle a lieu sur le sol français.

Pourquoi, pour quelles raisons et dans quel but, France 2 choisit délibérément de servir le lobby de cette pratique ?

capture-decran-2017-01-14-a-15-29-58_li

* Jacobson, Heather, 2016, Labor of Love. Gestational Surrogacy and the Work of Making Babies, Rutgers University Press

Advertisements

Un commentaire sur “Pourquoi l’argent public sert-il le lobby de la GPA ?

  1. Pingback: L’argent public ne doit pas servir à la promotion de pratiques illégales qui marchandisent les corps des femmes et des enfants ! | Le blog des juristes pour l'enfance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 janvier 2017 par dans Billet du Blog, et est taguée , , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 605 autres abonnés

Collectif pour le Respect de la Personne

%d blogueurs aiment cette page :