ccne_1

La CoRP salue l’avis du Comité consultatif national d’éthique sur les demandes sociétales de recours à l’assistance médicale à la procréation, concernant les demandes de gestation pour autrui (pp. 29-40 du document en lien).

Dans sa conclusion à ce chapitre, le CCNE montre qu’il « reste attaché aux principes qui justifient la prohibition de la GPA, principes invoqués par le législateur : respect de la personne humaine, refus de l’exploitation de la femme, refus de la réification de l’enfant, indisponibilité du corps humain et de la personne humaine. Estimant qu’il ne peut donc y avoir de GPA éthique, le CCNE souhaite le maintien et le renforcement de sa prohibition, quelles que soient les motivations, médicales ou sociétales, des demandeurs. » (p. 40)

Et la première recommandation qu’il formule met en avant la nécessité d’un travail international de prohibition de cette pratique:

« Le CCNE est favorable à l’élaboration d’une convention internationale pour l’interdiction de la GPA et particulièrement attaché à l’effort diplomatique […] » (p. 40)

http://www.ccne-ethique.fr/fr/publications/avis-du-ccne-du-15-juin-2017-sur-les-demandes-societales-de-recours-lassistance#.WVKEe2jyiUl