CoRP

Blog du Collectif pour le Respect de la Personne,              un collectif pour l'abolition de la maternité de substitution (GPA)

Rencontre avec le Secrétariat d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes

Au nom du CoRP, de la Coordination Lesbienne en France et de la Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception (Cadac), nous avons rencontré hier le cabinet de la Secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, Mme Marlène Schiappa.
Devant nos inquiétudes, de voir la pratique de la GPA banalisée par des discours médiatiques qui la promeuvent, y compris lorsqu’elle se produit en France, nous avons reçu la confirmation du fait que la Ministre ainsi que le gouvernement sont opposés à cette pratique, et entendent appliquer l’engagement du président, qui a dit vouloir suivre l’avis du Comité consultatif national d’éthique en la matière.

Pour rappel : le #CCNE « insiste sur la nature des violences juridiques, économiques, sanitaires et psychiques, qui s’exercent principalement sur les femmes recrutées comme gestatrices ou mères porteuses et sur les enfants qui naissent et qui sont objets de contrats passés entre des parties au pouvoir très inégal, même si les obstacles juridiques à leur retour en France apparaissent, aujourd’hui, en partie levés.
Le CCNE s’inquiète de l’augmentation du nombre de GPA, correspondant parfois dans la réalité, à des productions d’enfants à des fins d’adoption entre personnes privées. En 2017 le CCNE reste attaché aux principes qui justifient l’interdiction de de la GPA, et souhaite le renforcement des moyens de prohibition au niveau national et international, estimant qu’il ne peut y avoir de GPA éthique. »

Devant une pratique qui génère chaque année des centaines de millions de dollars, au prix de la marchandisation du corps des femmes, des enfants et des liens de parentalité, nous avons montré l’importance majeure du positionnement de la France sur la scène internationale, et notamment dans les institutions qui veulent réglementer la #GPA, comme la Conférence de la Haye. Dans ces instances, la défense des femmes et de leurs droits sont systématiquement occultés par la mise en avant du fait accompli : il faut réglementer la situation des enfants. sans jamais se questionner sur les conditions dans lesquelles on les fait naître, et surtout pas, sur les conditions dans lesquelles des femmes sont amenées à devenir mères porteuses. Ni la Conférence de la Haye, ni le Conseil de l’Europe (dans le rapport de Sutter sur la GPA) ne mentionnent les critiques féministes et les démarches entreprises auprès de ces institutions par des dizaines d’associations féministes européennes!

Nous avons insisté aussi sur la nécessité d’informer l’opinion publique sur les risques que la #GPA présente pour les femmes mères porteuses et pour les enfants que l’on fait naître par contrat.

 

pour mieux expliciter nos arguments, voici les documents remis à la Ministre:

@Egal_FH @MarleneSchiappa

http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/actualites/agenda/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 5 septembre 2017 par dans Actualités, Billet du Blog.
%d blogueurs aiment cette page :