Une heureuse coïncidence – mais y en a-t-il ? – voit la publication dans trois revues majeures de sciences sociales, de numéros qui traitent des formes et des conséquences des nouvelles techniques reproductives.

Ethnologie française (2017, XVII, 3) : Le corps reproductif, éditeur Enric Porquérès i Gené

Genèses (2017, 3, n° 108) : La reproduction nationale, éditeurs Sébastien Roux et Jérôme Courduriès

Travail, Genre et Sociétés (2017, 2, n° 38) : La gestation pour autrui en débat

Les responsables des revues, les éditeurs et quelques auteurs de ces numéros se réuniront pour présenter et débattre de leurs recherches

A la librairie des Presses Universitaires de France

Le lundi 15 janvier 2018 à 18 heures 30, 60 rue Monsieur le Prince, Paris 75006

Dans un premier temps, les responsables des revues présenteront la genèse de ces numéros, puis s’engagera un débat. 

– D’abord sera présenté un état des lieux de la GPA, concernant ses origines et ses pratiques qui servira de cadre aux débats qui l’entourent (article de Martine Segalen dans Travail, Genre et Sociétés).

– Puis, en amont on s’interrogera sur les effets de la circulation des gamètes, qui met en cause notamment la construction généalogique et l’inceste (articles de Enric Porquérès et Séverine Mathieu dans Ethnologie française entre autres).

– Enfin, en aval de la GPA, sera présenté le débat relatif à la construction de liens nationaux de filiation entre pour les enfants nés de GPA (article de Jérôme Courduriès dans Genèses).

Martine Segalen