Jessica est devenue mère porteuse pour un couple chinois. Pendant la grossesse, le médecin l’informe qu’elle porte des jumeaux (sans lui dire rien de plus). A l’accouchement, par césarienne, elle est empêchée de voir les enfants par un rideau opaque, et ensuite on lui refuse de les voir ou de les tenir dans les bras, malgré une entente préalable dans ce sens.
La « mère » commanditaire lui envoie une photo, quelques jours plus tard, pour lui demander si, selon elle, les enfants se ressemblent – ils sont très différents physiquement (l’un ressemble aux parents commanditaires, l’autre non).
Deux mois après la naissance, l’enfant qui de toute évidence est celui de Jessica elle-même et de son mari, leur est restitué, sur le parking d’un Starbucks. Après moult menaces et tentatives d’extorsion d’argent de la part de l’agence de GPA (qui leur avait même dit que s’ils ne payaient pas, l’enfant allait être mis en adoption contre de l’argent – car les Chinois ne voulaient pas du « bébé bi-racial »).


Tout cela, aux Etats-Unis, où il est supposé que les contrats et la législation protègent « toutes » les parties prenantes à un processus de GPA – toutes, sauf l’enfant, récupéré par ses parents en mauvais état de santé et dénutri …
Aujourd’hui, Jessica et son mari intentent procès à l’agence, qu’ils accusent d’enlèvement d’enfant:

‘wrongfully conspiring to abduct Jessica and Wardell’s son and keep their son from them and extort monies from them…and acting despicably and with oppressive, fraudulent or malicious intent.’

On leur souhaite de gagner!

Dans l’article, on voit aussi que tout est fait pour la satisfaction des clients commanditaires et pour le profit de l’agence et de la clinique, au détriment de la mère et de l’enfant : à la maternité, Jessica tente d’interroger la personne de liaison (ex-mère porteuse elle-même) au sujet des enfants, pour en savoir plus sur leur apparence physique et les explications possibles, mais cette femme fait le jeu de ceux qui la paient et refuse à Jessica de voir les enfants qu’elle venait de mettre au monde…

source Surrogate mom who became pregnant with her biological son while carrying the child of another couple sues agency for ‘human trafficking’ after she was forced to pay thousands to get him back

#GPA #Surrogacy #contrat #HumanTrafficking #enlèvementdenfant